Le Maroni Lab est engagé en faveur d’une prise en compte juste et systématique des quartiers spontanés dans les projets d’aménagement urbain de Saint-Laurent du Maroni et son bassin de vie et défend la participation habitante comme un élément indispensable aux projets d’intégration de ces quartiers à la trame urbaine.

S'adapter aux singularités de Saint-Laurent du Maroni

Le Maroni Lab œuvre pour un développement urbain adapté aux singularités de Saint-Laurent du Maroni et son bassin de vie : territoire et villes françaises en Amazonie, forte croissance démographique, société multiculturelle, dynamiques transfrontalières… C’est donc, forcément, un développement urbain durable, inclusif et participatif. 

Placer les habitants au coeur du processus

Il n’y a pas une façon unique de prendre en compte les quartiers spontanés dans les projets d’aménagement urbain : il est nécessaire en effet de traiter ces quartiers en ayant conscience de leurs particularités internes (composition socio-économique, densité et qualité du bâti, etc.) mais également de leur environnement et du projet dans lequel ils doivent s’insérer. Cependant, il nous semble indispensable de placer les habitant·e·s au coeur du processus de réflexion et de prise de décision.

Intégrer les principes d'aménagement urbain

Dans le cas des projets de réhabilitation et d’intégration des quartiers spontanés, l’enjeu est d’aboutir avec les habitant·e·s à une nouvelle vision de leur quartier qui intègre les normes et principes d’aménagement urbain. Il faut co-concevoir le réaménagement du quartier, partir d’une somme de dynamiques individuelles pour arriver à un projet d’aménagement commun.

Il nous semble en effet que la démarche participative qui permet d’inclure les habitants d’un bout à l’autre du processus d’intégration et de régularisation y est plus importante qu’ailleurs. 

Le Maroni Lab accompagne les habitant·e·s dans leur revendication pour l’intégration urbaine, environnementale et sociale de leurs quartiers. 

Cela se fait par l’animation de réflexions portant sur l’aménagement et l’habitat, mais également à travers le soutien technique et/ou financier à des petites actions portées par les habitant·e·s et aux revendications citoyennes et politiques.

Télécharger la note complète

“Prendre en compte les quartiers d’habitat spontané dans les projets d’aménagement urbain de Saint-Laurent du Maroni”.

Appel à projets dans les quartiers spontanés : A lire sur le blog

Début 2020, le Maroni Lab a lancé un appel à projet dans le quartier spontané de Chekepatty, dont l’objectif est d’aboutir à la mise en place d’un aménagement permettant d’améliorer le cadre de vie dans le quartier. Les réflexions et délibérations menées avec les habitant·e·s intéressé·e·s par la démarche ont permis de trancher en faveur de la construction d’un carbet collectif qui deviendra un lieu de vie central dans le quartier et permettra de tenir des réunions, d’accueillir divers ateliers pour les jeunes et les adultes, d’organiser des permanences associatives, etc.

Présentation du Maroni Lab et de ses actions au côté des habitant·e·s des quartiers spontanés.
Une vidéo de Chronique du Maroni

Paroles de citoyens : quelles sont les attentes des habitant·e·s des quartiers spontanés ?
Une vidéo de Chronique du Maroni